© 2023 by The Artifact. Proudly created with Wix.com

Rechercher
  • A.S

Real Madrid : Retour à la normalité

Mis à jour : 24 oct 2018

Dans une trentaine d’années, l’équipe du Real qui aura remporté trois ligues des champions d’affilée avec Zinedine Zidane à sa tête sera sans doute perçue comme une équipe mythique, et son coach comme une légende mystique. Aujourd’hui, les supporters de la Casa blanca vivent l’équivalent de la descente après un bon trip sous acides.

Au coup de sifflet final de ce match assez étrange, la joie des supporter merengues n’est pas complètement pleine. Même si le meilleur club du monde vient d’enquiller une troisième « champions » d’affilée, avec un but d’anthologie de Gareth Bale, la liesse sur la place de Cybèle est bien moins marquée que d’habitude.

C’est que l’on pourrait penser que le supporter habituel du Real s’est embourgeoisé devant tant de victoires et de gloires, à n’en plus ressentir l’effet. Et ce serait naturel, même s’ils doivent certainement le regretter aujourd’hui, car le Real n’a pas gagné depuis cinq matchs, un record. Paradoxalement, les madrilènes produisent du jeu et gardent la possession du ballon à leur avantage. Étonnant... mais, pas tant que ça en fait…


Florentino Perez n’a manifestement pas anticipé la fin de cycle de son équipe. Le sacre en ligue des champions a annoncé le départ des deux principaux protagonistes du projet sportif madrilène que sont Zidane et Cristiano Ronaldo. Départs auxquels Florentino Perez n’a jamais pallié.


Le Real Madrid est loin d’être l’équipe des saisons précédentes. Car le vestiaire madrilène a bel et bien vacillé cet été. Preuve en est, les envies d’ailleurs de Modric, retenu in extremis. La tentative de nier l’évidence de Perez, en nommant Lopetegui et en faisant de Gareth Bale la nouvelle tête de gondole de l’après Ronaldo est louable. Mais la loi du terrain est impartiale. Quelque chose s’est cassé à Madrid, et une page doit se tourner. Ce n’est pas le cas.

La plupart des internationaux, sont au plus haut niveau depuis plusieurs années et le mondial russe n’a pas arrangé les choses. Modric et Marcelo, paraissent plus émoussés qu’avant, tandis que Ramos n’est plus à son niveau habituel. Concernant le secteur offensif, « un être vous manque et tout est dépeuplé ». Aucun joueur de l’effectif madrilène semble être capable d’approcher statistiquement CR7 et surtout d’avoir le même impact que lui sur le vestiaire. D'ailleurs son départ est encore présent dans toutes les têtes…


Gareth Bale est un excellent footballeur (ainsi qu’un excellent golfeur parait-il) mais c’est aussi un bon intermittent du spectacle. Ses blessures fréquentes et son manque de régularité ne permettent pas d’en faire le leader du front offensif madrilène. Quant à Benzema, attaquant hors pair et joueur d’équipe, ce n’est pas un joueur décisif.


Exactement ce qui est reproché à cette équipe, le vrai Real a toujours démontré sa capacité à gagner malgré un mauvais match ou une mauvaise passe. (Sans mauvais jeu de mots). C’est peut-être ce qu’il a perdu après le départ de Cristiano Ronaldo. Preuve du désarroi offensif madrilène, les rumeurs de transfert de Zlatan Ibrahimovic…


Avant d’affronter le Victoria Plzeň en ligue des champions, la rumeur va bon train et Julen Lopetegui devrait être déposé après la partie. A tort. L’actuel entraîneur du Real Madrid est certes, coupable d’avoir flingué la campagne russe espagnole… mais pas des mauvais résultats de son équipe.

Du point de vue du jeu l’équipe est performante, et le vestiaire le soutien. Actuellement, le Réal n’est simplement plus une machine à gagner. C’est une équipe redevenue normale après un cycle glorieux. Ne manque plus que d’en ouvrir un nouveau. Nous verrons qui aura le privilège de le débuter.


Pendant ce temps-là, Cristiano Ronaldo sera sur la pelouse d’Old Trafford et sera sans doute ovationné comme il le mérite par les supporter mancuniens.

58 vues