© 2023 by The Artifact. Proudly created with Wix.com

Rechercher
  • A.S

Maintenant ou jamais !

Mis à jour : 18 juin 2018

L'Albiceleste débute une coupe du monde qui sera la dernière d'une génération exceptionnelle. Lionel Messi est attendu plus que jamais.

Diego Armando Maradona, à Mexico, un jour d'été 1986.

Lionel Messi n’a pas réussi à jouer au football comme on danse un tango. Il n'a pas su nous transmettre d'émotions... Il n’a peut-être pas su nous enivrer de plaisir....

Lorsqu'un journaliste demande à ce petit prodige de 14 ans quels sont ses rêves, il répond en toute candeur qu’il en a deux : le premier, participer à la coupe du monde. Le second, la remporter. Chose qu’il fera quelques années plus tard le 29 juin 1986 à Mexico dans un stadio Azteca en ébullition.

Diego Armando Maradona aura porté seul un pays et redonné à tout le peuple Argentin sa fierté, ébranlée par l’Angleterre pendant la guerre des malouines. Aujourd’hui son prétendu héritier, a la possibilité de marcher sur ses traces. Dans une ère où le football subi la dictature de la statistique Lionel Messi a repoussé les limites. Il collectionne les ballons d’or les titres de meilleur buteur, ainsi que les ligues des champions. Toujours est-il que Diego, son prédécesseur aura été un Héros des temps modernes, sûr et en dehors du terrain, un homme qui a rapproché au plus près le registre épique du registre réaliste.

Lionel Messi, malgré son histoire unique et un chemin semé d’embûches n’en est pas encore un. Son aîné lui, a tout de même réussi à inscrire quasiment seul un petit club italien de seconde zone au palmarès du Calcio et de la coupe de l’UEFA. Les fresques murales de Naples en racontent encore l’épopée. Ce qui est reproché à Lionel Messi, ce n’est pas son talent, ni le fait de ne pas avoir pris ses responsabilités avec l’Albiceleste. Ce qui lui est reproché c’est de ne pas avoir égalé l’inégalable. Ce qui lui est reproché, c’est de ne pas être un personnage lyrique, flirtant avec l'irréel. Il est clair et évident que Lionel Messi aura réalisé une carrière plus complète que Diego. Mais aura t’il réussit à transmettre autant d’émotion et de sentiments?

Si vous demandez à un passant dans les rues de Buenos Aires qui a gagné la guerre des Malouines il vous répondra spontanément : « L’Argentine 3-2 avec deux buts de Maradona ». C’est de ça qu’il s’agit.

Lionel Messi n’a pas réussi à jouer au football comme on danse un tango. Il n'a pas su nous transmettre d'émotions... Il n’a peut-être pas su nous enivrer de plaisir.... Évidement il est aisé de faire sa critique lorsque l’on a un référentiel comme Maradona. En tout état de cause, Messi est rentré dans l’histoire du football.

Il sait ce qu’il lui reste à faire pour rentrer dans la postérité. Début de verdict aujourd’hui.

# Fuoriclasse

15 vues